Logo Kanton Bern / Canton de BerneDirection des travaux publics et des transports
  • de
  • fr

Déchets

Le canton de Berne entend gérer les déchets de manière durable et renforcer l’économie circulaire. A l’aide d’un plan de gestion des déchets, il veut garantir une élimination sûre tout en augmentant la rentabilité et l’efficacité énergétique des principales installations de traitement des déchets.

Plan sectoriel déchets

Le plan sectoriel déchets indique comment atteindre les objectifs fixés dans le domaine du développement durable et de l’économie circulaire.

Autorisations et approbations d’élimination (AEI)

Autorisation en matière de gestion des déchets

L’exploitation d’installations d’élimination, de traitement ou d’entreposage provisoire de déchets nécessite une autorisation en matière de gestion des déchets conformément à l’ordonnance du 22 juin 2005 sur les mouvements de déchets (OMoD).

Approbations d’élimination via Internet (AEI)

Les demandes d’approbation d’élimination (pour les déchets qui ne sont pas définis dans les autorisations d’exploiter des décharges et des usines d’incinération des ordures ménagères, UIOM) peuvent être saisies en ligne dans l’application cantonale AEI. Les demandes doivent être approuvées par le canton d’implantation.

Déchets urbains

CORONAVIRUS : Recommandations concernant l’élimination des ordures ménagères

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a élaboré ces recommandations en collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), l’Office fédéral des routes (OFROU) et la SUVA.

Analyse régionale de la gestion des déchets

Selon le plan sectoriel pour les déchets 2017, le canton de Berne poursuit les objectifs de promouvoir une coopération régionale plus étroite entre les différentes communes et les associations de gestion des déchets ainsi que la professionnalisation des services de collecte.

La présente analyse met en lumière la régionalisation et la professionnalisation des collectes sélectives communales et des points de collecte dans le canton de Berne et évalue les possibilités d’amélioration à l’aide de trois régions tests. 

SAVE FOOD, FIGHT WASTE

En Suisse, un tiers de toutes les denrées alimentaires comestibles est perdu. Chaque année, le gaspillage alimentaire s’élève ainsi à 2,8 millions de tonnes du champ à l’assiette. C’est l’équivalent d’environ 4,5 fois le poids de la population suisse. 

L’initiative suisse « SAVE FOOD, FIGHT WASTE » veut changer cela. Son but est de sensibiliser le grand public au problème du gaspillage alimentaire et de le motiver à rejoindre les « Food Ninjas ».

Ordures ménagères, déchets de collectes sélectives, boues d'épuration, déchets routiers

On entend par déchets urbains les déchets produits par les ménages ainsi que ceux qui proviennent d’entreprises comptant moins de 250 postes à plein temps et dont la composition est comparable à celle des déchets ménagers en termes de matières contenues et de proportions. 

Les sept usines du dispositif bernois d’incinération traitent chaque jour plus de 1000 tonnes de déchets urbains et de déchets provenant de l’industrie et de l’artisanat. Cette valorisation comprend également l’utilisation de la chaleur produite.

  • En cas de questions sur l’élimination des déchets urbains, la commune de résidence ou d’implantation, à qui incombe cette tâche, est le premier organe à contacter.

Matières plastiques dans les déchets biogènes

Les communes bernoises collectent environ 95 000 tonnes de déchets biogènes par an, soit près de 92 kilos par personne. Ces déchets, ainsi que ceux provenant de l’industrie et de l’artisanat, sont recyclés dans des installations de compostage et de méthanisation puis valorisés dans l’agriculture sous forme d’engrais de recyclage. Mais il y a un hic : les substances étrangères (p. ex. plastique, métal).

Boîte à outils Littering

On désigne par l’anglicisme « littering » l’abandon de détritus sur la voie publique. Le canton de Berne et 16 autres cantons, la principauté du Liechtenstein, la Communauté d’intérêts pour un monde propre et une meilleure qualité de vie (IGSU), l’organisation Infrastructures communales et l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) sont à l’origine de l’initiative « Boîte à outils Littering »

Autres déchets

Déchets spéciaux

Les déchets spéciaux produits par les ménages (solvants, acides, bases, produits pour le développement de photographies, peintures, émulsions, produits chimiques tels qu’herbicide, fongicide et insecticide, thermomètres au mercure, médicaments périmés, etc.) ne doivent pas être éliminés avec les ordures ménagères. 

Les points de vente de ces produits, qui constituent des déchets spéciaux, les reprennent (pour les petites quantités, obligation de rapporter et de reprendre gratuitement).

Depuis 2000, le canton de Berne fait la collecte des déchets spéciaux produits par les ménages. Ils sont périodiquement ramassés auprès des drogueries et des pharmacies et acheminés pour être éliminés dans les règles de l’art. 

Partenaires mandatés :

  • Réception des déchets et transport : Schwendimann AG, Münchenbuchsee
  • Tri et élimination : Thommen-Furler AG, Rüti b. Büren

Trouver un ou une spécialiste

Déchets de chantier, matériaux recyclés

Les déchets de chantier représentent un énorme potentiel de réduction des déchets. Un tri rigoureux à la source s’impose cependant.

Contact
Michael Stämpfli
Courriel
Tél. +41 31 633 39 75

Déchets de bois

En Suisse, les déchets de bois sont répartis dans les catégories suivantes :

  • Le bois à l’état naturel (déchets non traités de la sylviculture, branches, écorce, etc.)
  • Les résidus de bois (copeaux provenant de scieries et de menuiseries)
  • Le bois usagé (déchets de démolition de bâtiments, d’emballages, de meubles, etc. qui ne sont pas traités avec des matières problématiques)
  • Les déchets de bois problématiques (traverses de chemin de fer, fenêtres, clôtures de jardin, poteaux électriques, etc.)

  • www.dechets.ch

Décharges

Même si la plupart des déchets produits dans le canton de Berne sont destinés à une valorisation matière ou énergétique, des résidus qu’il faut entreposer subsistent et les sites de stockage définitifs doivent, à l’avenir également, être sûrs. Une gestion adéquate des déchets et des ressources exige donc de prévoir et de garantir à temps les réserves de place nécessaires pour tous les types de décharges, qui sont le dernier maillon de la filière d’élimination.

Trouver un ou une spécialiste

Partager